dans Feed

Le Reykjavik Art Museum propose jusqu’au 24 septembre 2017 une rétrospective inédite de l’oeuvre d’artiste touche-à-tout islandais.

Il reste moins de trois semaines pour découvrir cette rétrospective de ce jeune artiste (né en 1976) qui compte déjà une dizaine d’expositions majeures, de Venise à New York, de Londres à Moscou en passant par le Palais de Tokyo. Pour la première fois, ses œuvres -peintures, installation, vidéos- parfois imposantes sont réunies en un même lieu. Le fil rouge de l’oeuvre est la souffrance, mais une souffrance dissimulée, sous-jacente, une détresse qui flotte dans l’air mais ne s’exprime pas ouvertement. Ainsi, Kona i-e moll (Femme en Mi) qui présente, derrière un rideau de lanières dorées, une femme jonchée sur un piédestal tournant, jouant sur une guitare électrique et de manière nonchalante un accord en mi. La scène est gracieuse, féerique, on pense immédiatement à une boîte à musique vivante. Mais on réalise aussi que cette posture dure. Longtemps. Des heures mêmes. On revient. La femme est toujours placide, le regard perdu au loin. Souffre-t-elle ? Inutile, on souffre à sa place. Idem avec la projection de A Lot of Sorrow, une collaboration entre Ragnar Kajtansson et le groupe de rock américain The National : le 5 mai 2013, le groupe a été invité à jouer au MoMA PS1 Dome l’un de ses titres phares, Sorrow, 99 fois d’affilée, soit une performance de plus de six heures non-stop. Au rythme d’une vingtaine de fois par heure, la fatigue et l’abrutissement aidant, le morceau -calibré autour de 3’23 au départ- devient une sorte de complainte, un appel de détresse s’étirant sur 5 à 6 minutes. Une série de peintures à l’huile réalisées en Cisjordanie représente des maisons de colons israéliens; elle touche par sa neutralité, ses tons pastels, sa « banalité du quotidien » qui contraste avec le contexte dans lequel il s’inscrit. Kjartansson suggère que l’art véritable est celui qui s’apprécie et il offre ici de multiples opportunités d’expérimenter sa vérité.

Ragnar Kajrtansson – Kona i e-moll

Ragnar Kajrtansson – Kona i e-moll

Ragnar Kajrtansson – Architecture and Morality

Ragnar Kajrtansson – Architecture and Morality

Vidéo de la performance Femme en mi Ragnar Kajrtansson – Kona i e-moll (2 septembre 2017, Reykjavik)

 

Plus d’informations : 

Exposition au Reykjavik Art Museum.

Page de l’artiste sur le site de la Galerie Luhring Augustine

à lire également

Tapez votre recherche et appuyez sur Entrée