dans Feed

Et si les films qui ont fait l’histoire du cinéma mondial se réduisaient à des toiles de Gary Lang ?

C’est un projet iconoclaste, ambitieux et bluffant que nous livre Alexandre Tournay dans un dictionnaire chromatique du cinéma paru aux éditions Pyramyd : réduire 1000 films du panthéon mondial à une simple illustration sous forme de disque coloré. Chaque film comprend entre 150.000 et 250.000 images. Alexandre Tournay a capturé chaque image et l’a réduite à un cercle très fin. Comme pour un disque vinyle, les images s’enchaînent le long d’un sillon qui se termine au centre du disque. La vision globale nous donne à voir la ou les tonalités générales du film, mais aussi le rythme coloré que peut imposer – ou non – le réalisateur tout au long se son oeuvre. Couvrant près d’un siècle de production cinématographique (de Charlie Chaplin (Le kid, 1921) à J.J. Abrams (Star Wars VII : le réveil de la force, 2015), cet ouvrage de 1036 pages est plein de surprises car il vous invite à redécouvrir les films sous un angle inédit (on pensait tel film plus coloré, tel autre plus monotone), mais surtout, et pour le simple plaisir des yeux, il se feuillette comme un livre d’art, celui que ne renierait pas un Gary Lang, par exemple.

 

2001, l’odyssée de l’espace (Stanley Kubrick)

 

 

 

 

Plus d’informations :

Alexandre Tournay, La couleur des films. Dictionnaire chromatique du cinéma,
Editions Pyramyd, 2016, 15*23,5 cm, 1036 p. ISBN 978-2-35017-374-0

à lire également

Tapez votre recherche et appuyez sur Entrée