dans Feed

Des lapins mutants sous LSD, un hacking visuel post métal-hurlant, un very very very bad trip, bienvenue à Delusionville.

Les œuvres de Ron English n’ont jamais été autant d’actualité, comme si sa prophétie d’une monde cynique dominé par les délires sous acide des puissants devenait réalité.

Evidemment, on connait tous l’imagerie de ce pionnier punk du mouvement pop-surréaliste (ou lowbrow) – où sinon on rattrape illico le temps perdu en découvrant le film de Pedro Carvajal  » The Art and Crimes of Ron English  » – mais aujourd’hui le père de Popaganda a besoin de nous.

Ron a besoin de 30.000 $ pour réaliser son Rabbbits-Rock-Opéra Delusionville. Le projet prendra la forme d’un double album en 3 actes, et retrace le parcours d’animaux échoués dans l’univers des Rabbbits, des lapins à trois yeux et trois oreilles que ne renierait pas George Orwell.

Comme toujours, l’artiste américain interroge l’état d’un monde obèse à travers les fake news, la stagnation de l’individu dans des groupes sociaux et une pensée globale désenchantée.  Make Ron English great again !

 

 

à lire également

Tapez votre recherche et appuyez sur Entrée