dans Photographie

 

Jusqu’au 25 février, l’Espace Seven (7, rue Bonaparte, Paris 6e) propose un autre regard sur le skateboard en exposant le travail issu d’une collaboration entre le photographe Mathieu Claudon et l’artiste polymorphe Etienne Bouet aka EDA.

Les deux artistes avaient déjà œuvré ensemble en 2014 autour de l’édition de l’ouvrage Paris Skate in the City (Eyrolles) capturant les différents spots de la Capitale mais dépassant les traditionnels clichés spectaculaires pour oser rouler sur les plates-bandes de la recherche esthétique. Avec le projet RED XV, la collaboration prend une nouvelle dimension, essentiellement graphique, la photographie de skate devenant une matière de base pure qu’il s’agirait de sublimer. Le travail s’articule autour d’aplats monochromes, rouges (2 teintes, 2 matières, 2 rendus), envahissant les tirages panchromatiques.

Crédits images : Mathieu Claudon & Etienne Bouet

 

L’équilibre nouveau proposé par les clichés, retouchés directement à l’acrylique ou à la peinture en spray, est fragile et subtil. Le rouge apporte un relief dense et fige le mouvement naturel de la photographie. Les lignes et détourages déforment la géométrie initiale, renversent parfois la logique gravitaire et propose une autre vision, entre abstraction et constructivisme. L’exposition ne se limite pas au format classique de la photographie encadrée puisque trois installations – autour de planches intactes ou brisées ou d’un jeu de six photographies assemblées symboliquement par des lignes rouges tracées sur les murs de la galerie – rappellent que la culture du skate est avant tout celle de l’exploration improbable des espaces urbains, exploration qui n’est jamais anodine et dénuée de casse.

Suivre ces lignes brisées, ces nouveaux espaces inventés par le duo Claudon/Bouet est une expérience vivifiante.

 

à lire également

Tapez votre recherche et appuyez sur Entrée